Bienvenue sur RyanGoslingFrance.com votre unique source française consacrée à l'acteur, chanteur et réalisateur canadien; Ryan Thomas Gosling. Vous l'avez très probablement découvert dans The Notebook où il y interprétait le jeune Noah Calhoun, mais c'est surtout avec le film Drive qu'il marque les esprits et donne un tournant à sa carrière. En 2014 il présente au Festival de Cannes son premier film en tant que réalisateur Lost River. Prochainement il sera à l'affiche d'un des derniers films de Terrence Malick aux côtés de Michael Fassbender et bien d'autres. Ce site partagera avec vous toutes les dernières news, photos, vidéos et actualités de Ryan. Je vous souhaite une excellente visite ! Emilie
Ryan Gosling France

1~2

Que vous dire de Lost River?

A la sortie du film le premier mot auquel j’ai pensé c’est WAOUH. Je sais, pas très original mais c’était tout ce qui me venait à l’esprit tellement Lost River m’avait mis une claque. Maintenant après réflexion, je demeure impressionnée et fière de ce premier film de Ryan Gosling en tant que réalisateur. Tout le monde attendait Ryan au tournant. Après avoir prouvé qu’il était un excellent acteur et un des meilleurs de sa génération serait-il aussi bon derrière que devant la caméra? Je pense que beaucoup de critiques de Cannes ont été très dures et exigeantes envers lui. Si le film avait été réalisé par un autre réalisateur totalement inconnu, l’indulgence aurait été toute autre. Enfin bon, on ne peut pas plaire à tout le monde et peut être que certains en attendaient de trop et ont été déçus. Ce qui n’est absolument pas mon cas.

Pour commencer parlons du lieu de tournage : Detroit. Cette ville réellement en faillite colle parfaitement avec l’idée de ville fantôme où règne la misère. On y retrouve des personnages au bord de l’expulsion qui essaient tant bien que mal de s’en sortir par tout les moyens. La ville est gangrenée de maisons abandonnées ou enflammées et le peu d’entre elles qui demeurent habitées sont défraîchies.

Certes l’idée de scénario est simple, pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple, mais ce sont bien la façon de filmer, la lumière, la photo exquise et la BO qui vont rendre ce scénario captivant.

Quand aux personnages ils sont vraiment attachants de désespoir. Christina Hendricks est merveilleuse dans le rôle de la mère désemparée qui fait tout son possible pour garder un toit pour ses enfants. Son émotion est communicative et palpable. Iain De Castecker,qui interprète un des fils de Christina est une très bonne surprise dans ce premier rôle. Personnellement je ne le connaissais pas avant Lost River mais c’est un jeune acteur très prometteur. Saoirse chère Saoirse. Mlle Ronan est tout simplement lumineuse dans cette sombre ville, et non pas à cause du néon rose mais de son regard fragile et sincère. Tout en elle transmet la douceur dans cette ville violente et isolée. Matt Smith, lui, est brillant dans le rôle de la brute qui se proclame maître de la ville en fanfaronnant dans sa voiture sur son siège de roi. C’est ici que le trailer dévoilé pendant le Festival de Cannes prend tout son sens. Ben Mendelsohn est stupéfiant et très irritant en avocat antipathique qui profite du malheur de ses clients. Eva Mendes est la touche divertissante de Lost River. Elle joue de cette ambiance macabre pour amuser la galerie. Toutes les scènes avec le petit Landyn Stewart alias Franky, le deuxième fils de Christina, sont poignantes de naturel, un vrai délice. Et enfin Reda Kateb qui interprète le chauffeur de taxi, semble être le seul qui ne soit pas affecté par cette ville qui se meure. 

Ce qui est extraordinaire avec Lost River c’est qu’il nous emporte dès le générique d’ouverture dans un conte noir et fantastique sur fond de ville maudite et d’habitants rongés par la misère.

Le gros point fort de Lost River se trouve bien sûr dans sa BO. Elle rythme parfaitement le film et le rend poignant. C’est tout simplement fascinant. On retrouve bien entendu des sonorités de Drive et d’Only God Forgives mais sans un grossier copier coller. Lost River possède sa propre BO extrêmement réussie. La scène finale de Lost River en est bouleversante.

Pour finir je dirais que l’on retrouve dans Lost River tout l’univers personnel de Ryan Gosling. L’influence des Dead Man’s Bones est très présente, dommage qu’aucune chanson du groupe n’y figure.

Voilà je pense qu’il est difficile d’en dire plus sans dévoiler quelques spoilers donc je vais m’arrêter là. Une petite touche finale sur les influences de Ryan qu’il a su utiliser ainsi qu’en tirer profit pour nous livrer un film avec une vision très personnelle. Un conte macabre sublime.

Je ne suis aucunement critique de cinéma et ne prétends pas l’être. Je vous livre ici uniquement mon humble avis.

Leave a Reply